RSE : des initiatives remarquées
prev_img

Le risque politique est-il un risque de marché ?

prev_img

Succès de la French Tech : focus sur 3 transactions

RSE : des initiatives remarquées

Plus que dans l’air du temps, la RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises) s’impose comme une variable de gouvernance et de distinction concurrentielle. Les initiatives des entreprises privées sont très largement encouragées et se développent.

La multiplicité des remises de trophées, remises de prix et diverses distinctions mettant à l’honneur les démarches RSE innovantes témoignent d’un intérêt croissant pour cette mutation de l’entreprise. Les chambres consulaires, départements et régions, presse professionnelle sectorielle, grandes écoles de commerce, cercles, consultants ou experts-comptables multiplient les récompenses. À ces initiatives s’ajoute également la notation des entreprises sur leurs actions RSE, comme le proposent l’agence Vigeo Eiris, Sustainalytics, Ethifinance, et la start-up française EcoVadis.

Les PME à l’honneur

La très suivie Nuit de la RSE récompense les PME prestataires des services BtoB pour l’originalité de leur démarche, leur reproductibilité, dimension économique ou sociétale et efficacité. Elle vient ainsi de distinguer Deaf, une entreprise spécialisée dans la relation clients pour personnes sourdes ou malentendantes. Edenred qui propose le recyclage à 100 % des cartes à puces était également parmi les primés. Tout comme 1001PACT, plateforme pionnière d’investissement participatif responsable permettant aux particuliers d’investir dans des entreprises à impact social et environnemental dit positif.

Distribution et industrie

Le Grand prix ESSEC de la distribution responsable a distingué l’enseigne Carrefour pour sa lutte contre le gaspillage alimentaire, le soutien à la pêche responsable et l’apiculture française. Le lunettier Optic 2000 a été mis à l’honneur pour ses 2 centres Basse vision Cecom à Paris et Lille. Ces centres offrent gratuitement aux patients une évaluation et une orientation vers un parcours de santé adapté. L’enseigne de bricolage Leroy Merlin a, quant à elle, été récompensée pour avoir généralisé le don de ses surstocks d’entrepôts à des associations œuvrant contre le mal logement. 570 000 produits ont ainsi été donnés pour améliorer à 51 000 logements en 2014.

Le magazine LSA conso a, quant a lui, attribué son coup de cœur industriel au fabricant de sucre Tereos. Grâce à un partenariat mis en place avec 130 communes, cette entreprise a ouvert un nouveau site industriel alimenté par des vapeurs issues de déchets ménagers.

La banque Neuflize OBC encourage les talents en participant aux jurys du prix féminin Créatrices d’Avenir et des Trophées de l’économie circulaire

Les entreprises distinguées par Neuflize OBC

Sensible à la RSE, la banque Neuflize OBC participe à l’encouragement des talents en tant que membre de jury du prix féminin Créatrices d’Avenir. En 2016, le prix a récompensé Flory Brisset, pour son entreprise particulièrement emblématique de l’entrepreneuriat des femmes franciliennes d’aujourd’hui. Son atelier de création propose un accompagnement complet de la direction artistique jusqu’à la production autour des savoir-faire traditionnels des métiers d’art à l’aune des technologies et matériaux contemporains.

La banque est également membre du jury des Trophées de l’économie circulaire, distribués par l’Institut du même nom. Fin novembre, 7 acteurs du changement ont été récompensés. La Région Bretagne tout d’abord, mise en avant pour sa stratégie de déploiement de l’économie circulaire sur son territoire à travers 8 projets pilotes, le Groupe SEB, pour garantir la réparabilité de ses produits pendant 10 ans ou encore Stimergy, pour sa chaudière numérique qui valorise la chaleur issue des datacenters. Le Conseil National des Professionnels de l’Automobile a été reconnu pour sa licence OMSA, parcours Recyclage et valorisation des Véhicules Hors d’usage. Idée Alsace l’a été pour sa mise en place d’animation et d’accompagnement de démarches d’économie circulaire et d’économie de la fonctionnalité sur la Région Grand Est. Co-Recyclage a développé une plate-forme numérique pour lutter contre le gaspillage à travers le réemploi et enfin, Morphosis, une unité d’affinage et de transformation de métaux précieux issus des DEEE.

Cet article vous a-t-il intéressé ?
  • Oui (61%)
  • non (39%)

Vous souhaitez réagir à cet article