LES ENTREPRISES FRANÇAISES INNOVENT DANS LE SECTEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES

Les entreprises françaises innovent dans le secteur des énergies renouvelables

La part des énergies renouvelables ne cesse de progresser en Europe avec pour objectif d’atteindre 20% d’énergies vertes dès 2020. Ce challenge est en passe d’être réussi dans un secteur est particulièrement dynamique. Depuis quelques années, les investissements comme les initiatives privées se multiplient dans un secteur désormais rentable.

La France ne fait pas partie des pays les plus avancés dans les énergies renouvelables mais elle compte un grand nombre d’acteurs innovants dans le secteur de l’éolien, des biocarburants ou de l’énergie solaire. Ce dynamisme peut être mis en lumière à travers différents exemples. Parmi eux, trois sociétés constituent de véritables « success stories » : Évolution Énergie, Waga Energy et Sun’Agri (un spin-off de Sun’R, l’un des pionniers de l’énergie solaire en France).

La blockchain au service de l'électricité verte

Évolution Énergie est une start-up créée en 2010 pour optimiser la consommation d’électricité industrielle. Fort consommateur d’énergie, le secteur industriel doit l’acheter, la vendre ou la stocker en tenant compte de l’évolution des cours et cela dans un très grand nombre de pays. Évolution Énergie a élaboré une solution pour optimiser cette gestion et de ce fait réduire la consommation d’électricité. Dans ce cadre, elle a mis en place des partenariats avec de très grands groupes (Arcelor Mittal, BASF, Total…) et des collectivités locales tout en continuant à innover.

Évolution Énergie a récemment développé des projets autour de la blockchain pour faciliter les relations entre les producteurs d’énergie renouvelable et les consommateurs avec, notamment, un système particulièrement innovant. Celui-ci permet aux utilisateurs de suivre les déplacements de l’énergie renouvelable dans le réseau électrique et son association avec d’autres sources d’énergie. Grâce à la blockchain, tout devient traçable sans passer par un opérateur public centralisant les flux et les informations.

Ce procédé, initialement créé pour les transactions en cryptomonnaies, est adapté à la production et à la consommation d’énergie verte. En effet, celle-ci provient de sources multiples : petits parcs éoliens, usines ou maisons individuelles produisant un excès d’électricité ou encore bureaux produisant de l’électricité à partir de panneaux solaires. Cette multitude de fournisseurs peut grâce à la blockchain échanger avec une multitude d’utilisateurs particuliers ou entreprises, de façon à constituer un marché décentralisé. Cette approche a permis à la start-up Évolution Énergie d’être sélectionnée par Général Electric dans le cadre du concours GE Digital Industry Europe et d’entamer une collaboration avec le groupe américain présent notamment en France.

Des sources inépuisables de méthane

Waga Energy est une entreprise innovante créée en janvier 2015 à Grenoble par des ingénieurs issus du groupe Air Liquide. Ils ont mis au point une technologie permettant de transformer le gaz émis par les déchets stockés en bio-méthane. Une méthode dont le rendement serait bien meilleur à celles existantes jusqu’à récemment puisque la solution est en mesure d’extraire 90% du méthane contenu dans le biogaz. Concrètement, Waga Energy propose depuis février 2017 la Wagabox, une petite unité d’épuration (de 200 à 600 mètres carrés) à installer dans les décharges et à brancher directement aux tuyaux de collecte de biogaz. Elle distille ensuite progressivement cette ressource qui, bien maîtrisée, constitue une alternative intéressante aux énergies fossiles.

La société affiche des résultats impressionnants : une Wagabox installée sur un bassin de 100.000 personnes peut injecter dans le réseau 25 GWh de bio-méthane par an. Cela permet d’alimenter 3.000 foyers en gaz renouvelable, en évitant l’émission de 4.000 tonnes de CO2. Pour accompagner les entreprises désireuses de valoriser leurs déchets, Waga Energy propose de prendre en charge le projet intégralement de la conception jusqu’à sa réalisation en passant par le financement. Les équipes de la startup conçoivent, investissent et exploitent chaque unité dans le cadre de contrats longue durée avec l’exploitant de la décharge. Actuellement, 6 sites sont déjà en exploitation, 5 sites sont en construction et la startup ne compte pas s’arrêter là !

L'énergie solaire au service de l'agriculture

Créée en 2009, Sun’Agri est une spin-off de la société Sun’R, une pionnière de l’agrivoltaïsme dynamique en France. Cette start-up développe des panneaux photovoltaïques mobiles posés au-dessus des cultures, à une hauteur permettant le passage des engins agricoles et dont l’inclinaison est pilotée par des algorithmes. Ces derniers prennent en compte les besoins des plantes en termes d’ensoleillement, de température ou encore d’eau pour améliorer le rendement agricole, tout en produisant de l’énergie verte.

Cette startup, particulièrement dynamique, a été sélectionnée début avril par le ministère de la transition écologique et solidaire et des transports. Celui-ci avait étudié 288 projets lauréats pour l’énergie éolienne et photovoltaïque dans le cadre de plusieurs appels d’offres. Au total, ces futures installations sélectionnées par le Ministère représenteront plus de 1.700 Mégawatt (MW) de capacités installées. Le grand gagnant de cet appel d’offres, Sun’Agri, a été retenu pour une grande partie des appels à projets de la famille agrivoltaïque. Elle est arrivée en tête sur les projets innovants devançant même Engie !

Ces différents exemples démontrent le savoir-faire français en matière de nouvelles technologies, tout comme la capacité de la France à promouvoir un entrepreneuriat dynamique.

Dernier Podcast

[Podcast] Antoine Hubert, co-fondateur d’ŸNSECT : pionnier de l’AgriTech

Et si les grands changements prenaient la forme de petits êtres vivants ? Antoine Hubert est l’heureux co-fondateur d’ŸNSECT, la start-up d’agritech qui se sert des insectes pour proposer de nouvelles solutions. Après un voyage en Nouvelle-Zélande où il découvre l'intérêt des vers de terre dans le recyclage les déchets organiques, Antoine Hubert fonde l’association Worgamic dans le but de reconnecter les urbains avec leur…

Abonnez-vous et retrouvez chaque mois, les confidences inspirantes des entrepreneur.e.s engagé.e.s sur votre plateforme préférée.

Pour proposer une meilleure expérience de navigation à nos visiteurs et améliorer notre site, la Banque Neufize OBC utilise des cookies. Que ce soit pour mesurer la popularité de nos articles, vous proposer un contenu qui correspond à vos attentes ou afficher des publicités pertinentes et de qualité, ces cookies sont essentiels. Vous pouvez accepter les cookies, les configurer, ou vous opposer à leur utilisation.