[Infographie] Quand le financement freine l’entrepreneuriat des femmes

Pour 44% des femmes entrepreneures, le manque d’accès aux financements est un facteur d’échec dans la création d’entreprise. À l’heure où les femmes représentent 40% des entrepreneurs, soit un écart qui diminue mais persiste, les chiffres sont révélateurs.

Le montant des fonds levés par les femmes est deux fois moins élevé et elles essuient deux fois plus de rejets de demandes de prêts bancaires. Par choix ou par contrainte, les femmes se tournent davantage vers les apports personnels et familiaux et les aides publiques que vers le capital-risque pour financer leur entreprise. Et ces différences se répercutent dans le profil des sociétés qu’elles fondent et dirigent. Toujours très représentées parmi les entreprises individuelles (4 sur 10), elles préemptent les secteurs du conseil et des services, relativement moins gourmands en investissements. Et parmi les start-ups, leur proportion dégringole avec seulement 1 créateur de start-up sur 10 de sexe féminin. Du chemin reste à parcourir pour réduire cet écart et profiter à l’économie et la société toute entière. Car si l’on en croit l’OCDE, si les femmes entrepreneures étaient aussi nombreuses que les hommes, la France gagnerait 9,4% de points de PIB en 20 ans…

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez chaque mois les tendances analysées au prisme de nos expertises.

« L’entrepreneuriat féminin fonctionnera le jour où l’on n’aura plus besoin de le nommer ainsi »

Martine Lin, vice-présidente, Réseau Femmes Business Angels

Le manque de financement, un facteur d'échec

44% des femmes citent la difficulté d’accès aux financements comme un facteur d’échec de la création d’entreprise
Source : Les entrepreneurs face à l’échec, Sondage OpinionWay pour LegalStart, 2017 

Un accès aux ressources plus difficile

Accès aux crédits bancaires, levées de fonds : les femmes rencontrent plus de difficultés que les hommes.

2X plus de rejet des crédits bancaires chez les femmes (4,3%) que chez les hommes entrepreneurs (2,3%)
Source : Étude OpinionWay pour la fondation Entreprendre et Axa, 2017

Montant moyen des levées de fonds :

  • 1,8M€ – femmes
  • 3,5M€ – hommes

Source : Baromètre StartHer-KPMG : les levées de fonds des start-ups Tech dirigées par des femmes en 2016, 2017

Un capital fortement différencié

Chez les entreprises innovantes, la structuration du capital varie sensiblement selon le genre du créateur. Les femmes s’appuient davantage sur des ressources personnelles et publiques tandis que les hommes ont plus recours aux investisseurs en capital.

 Entreprises dirigées

par des femmes

Entreprises dirigées

 par des hommes

Capital risque21%36%
Love Money*29%16%
Aides publiques12%5%

*Apports personnels, familiaux et amicaux

Source : Quelles différences entre une femme créatrice et un homme créateur d’une entreprise innovante ? Bpifrance.fr, 2017

Des secteurs moins gourmands en investissements

Les femmes entrepreneures se tournent davantage vers les secteurs du conseil, des services et de la santé-social, mais sont toujours peu visibles dans les secteurs de l’industrie ou de la construction, plus gourmands en capital.

Répartition par secteur des microentreprises fondées par des femmes :

• Conseil : 29%
• Service aux ménages : 25%
• Commerce : 20%
• Enseignement, santé, social : 12%
• Industrie : 6%
• Information et communication : 2,5%
• Restauration : 2,5%
• Construction : 1%

Source : Insee / Réseau entreprendre / Agence France Entrepreneur sur économie.gouv.fr, chiffres 2015.

L'entrepreneuriat des femmes en France

Plus représentées parmi les créateurs d’entreprises individuelles, les femmes sont toujours minoritaires parmi les fondateurs de start-ups et leur proportion décline à mesure que la taille de l’entreprise augmente.

• 40% des entrepreneurs sont des femmes en France
Source : Insee / Réseau entreprendre / Agence France Entrepreneur sur économie.gouv.fr

• 4 entreprises individuelles sur 10 fondées par des femmes
Source : INSEE, 2018

• 1 startup sur 10 fondée par une femme
Source : Paris Pionnières devient Willa et lance un manifeste pour l’inclusion des femmes dans la Tech, La Tribune, 2018

• 10% de femmes à la tête d’entreprises de plus de 10 salariés
Source : Entrepreneuriat féminin : pourquoi les “Pionnières” deviennent les “Premières”, La Tribune, 2017