[Infographie] Jeu vidéo français : des atouts, des défis

Rayman, Assassin’s Creed, Dishonored, Life is Strange… Le point commun de ces jeux vidéo au succès planétaire ? Ils sont français. Avec 4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, l’industrie du jeu vidéo est en plein essor en France.

Sixième producteur mondial de jeux, la « French Touch » a su affirmer sa patte unique sur le marché depuis 40 ans grâce à des jeux combinant esthétisme, narration ciselée et gameplay de haute qualité. Face aux géants Nintendo, Sony ou Electronic Arts, le jeu vidéo français ne manque pas d’atouts, avec en premier lieu des pépites entrepreneuriales au succès mondial (Ubisoft, Quantic Dream, Dontnod…). La French Touch, c’est aussi un vivier de plus de 200 studios de développement à la vitalité remarquable, avec 1800 jeux produits en 2018, soit +43% en un an. Ce dynamisme est soutenu par un cadre fiscal avantageux. Relevé à 30% depuis 2017, le Crédit d’Impôt Jeu Vidéo figure parmi les plus attractifs au monde et a largement contribué à retenir les talents et les entreprises du jeu vidéo en France. Malgré ces nombreux atouts, la French Touch a aussi des défis à relever, notamment celui de la diversification de ses financements. À ce jour, 55% du budget des studios français repose sur l’autofinancement, une fragilité certaine pour les entreprises, dans un secteur où chaque nouveau jeu est un pari sur l’avenir.

La French touch en 3 points

1 – Un style unique

La French Touch, c’est d’abord une patte : des jeux cinématographiques et souvent inspirés par la science fiction, avec une attention extrême portée au graphisme, à la narration, à la musique et au gameplay.

2 – Des succès mondiaux

  • Alone in the Dark, 1992
  • Assassin’s Creed, 2007
  • Life Is Strange, 2015
  • Detroit, 2018

3 – Des créateurs emblématiques

  • Michel Ancel, créateur de Rayman et des Lapins Crétins
  • Frédéric Raynal, créateur des séries Alone in the Dark et Little Big Adventure
  • David Cage, fondateur du studio Quantic Dream et créateur des 5 jeux du studio (The Nomad Soul, Heavy Rain, Detroit: Become Human…)

Un marché en expansion

Parmi les plus dynamiques au monde, le marché du jeu vidéo français a connu un essor fulgurant ces dernières années.

  • La France est 6e producteur mondial de jeux vidéo
  • Le jeu vidéo est le 1er marché culturel en France en 2018, en termes de chiffre d’affaires, devant le livre et le cinéma

Évolution du CA du jeu vidéo en France
• 1999 : 0,862 Mds €
• 2012 : 2,5 Mds €
• 2013 : 2,6 Mds €
• 2014 : 2,7 Mds €
• 2015 : 2,87 Mds €
• 2016 : 3,64 Mds €
• 2017 : 4,3 Mds €
• 2018 : 4,9 Mds € (+15% vs 2017)

Sources : Ce que les 352 jeux vidéo présentés au salon E3 disent de l’état de l’industrie, lemonde.fr, 2019 ; Le jeu vidéo, premier marché culturel en France, leparisien.fr, 2018, Top 20 des jeux vidéo les plus vendus en France en 2018, begeek.fr, 2019

Un secteur dynamique...mais gragile

Nombreux et très productifs, les studios français assument une part importante de la prise de risque financière dans le développement de nouveaux jeux.

  •  263 studios de développement de jeux en France
  • 1200 jeux produits en 2018, soit +43% vs 2017

mais…

  • 56% des studios ont moins de 5 ans d’existence
  • 55,4% de leur budget repose sur l’autofinancement

Sources : Jeu vidéo : la France, reine des manettes, leparisien.fr, 2018 ; Baromètre annuel du jeu vidéo en France, SNJV, 2018

Des pépites entrepreneuriales

Avec ses nombreuses pépites entrepreneuriales, la Fench Touch exporte ses succès au niveau planétaire.

  • Ubisoft, le leader
    o 2e développeur mondial
    o 2 Mds € de CA
    o 10 000 collaborateurs dans 30 pays
    o Ses jeux : Rayman, Assassin’s Creed, Les lapins Crétins…
  • Quantic Dream, le pro du jeu immersif
    o 2,8 millions de ventes du jeu Beyond: Two souls, qui a nécessité un an de tournage avec les acteurs Ellen Page et Willem Dafoe
  • Dontnod, le spécialiste des jeux à épisodes
    o 1er studio français indépendant à entrer en Bourse en 2018
    o 3 millions de joueurs payants pour le jeu Life Is Strange
    o 5 prix internationaux reçus
  • Voodoo, la licorne
    o N°1 mondial de jeu vidéo sur mobile en France en 2018
    o 325 M€ de chiffre d’affaires en 2018
    o 400 studios partenaires dans le monde
  • Motion Twin, l’indépendant à succès
    o 1,7 million de ventes du jeu Dead Cells
    o Game Award du meilleur jeu d’action en 2018, équivalent des Oscars du jeu vidéo

Sources : Le jeu vidéo, premier marché culturel en France, leparisien.fr, 2018 ; Quantic Dream savoure son meilleur démarrage, lesechos.fr, 2018 ; Dontnod, la pépite française du jeu vidéo qui s’inspire des séries, latribune.fr, 2019 ; Levée de fonds record pour la PME française du jeu vidéo Voodoo, start.lesechos.fr, 2018 ; Dead Cells : succès mondial pour ce jeu vidéo d’action signé des Bordelais de Motion Twin, latribune.fr, 2019 , life is strange : plus de 3 millions de ventes, la suite confirmée, fredzone.org, 2017, Beyond : Two Souls a trouvé près de 3 millions de preneurs, jeuxvideo.com, 2018

Un soutien public qui se renforce

Pour soutenir la compétitivité du secteur face au Canada ou aux États-Unis et limiter la fuite de ses talents, la France a renforcé son système d’aides publiques à la création.

  • 30% : le montant du Crédit d’Impôt Jeu Vidéo est passé de 20% à 30% en 2017 (montant négocié jusqu’en 2022)
  • 62% des entreprises du jeu vidéo ont recours à des aides publiques*

*Aides publiques : aides régionales et européennes, Fonds d’aide à la création de nouvelle IP, Crédit d’Impôt Jeu Vidéo, Crédit d’Impôt Recherche, Fonds d’aide à la pré-production

Sources : CNC ; Baromètre annuel du jeu vidéo en France, SNJV, 2018 ; La hausse du crédit d’impôt jeu vidéo actée au journal officiel, nextimpact.com, 2017

Un vivier de talents

Animation, game design, graphisme : le besoin en talents qualifiés est un enjeu majeur pour le jeu vidéo. Avec des Ecoles et formations prestigieuses, la France assure sa relève.

  • Supinfogame-Rubika
    o 3850 diplômés dans plus de 50 pays
    o + de 800 prix reçus en 30 ans
  • Les Gobelins-L’École de l’image
    o N°1 des écoles d’animation mondiales (classement Animation Career View)
  • Le Cnam-Enjmin
    o Seule école publique française à proposer des formations à l’ensemble des métiers du jeu vidéo
  • Isart Digital
    École internationale du jeu vidéo et de l’Animation 3D/FX
    o 3 implantations : Paris, Montréal et Tokyo
    o +de 120 prix (Siggraph, Unity Awards, Disney-Pixar…)

Sources : rubika-edu.com ; L’École des Gobelins classée meilleure école d’animation au monde, start.lesechos.fr ; cnam-enjmin.fr ; Baromètre annuel du jeu vidéo en France, SNJV, 2018 ; isartdigital.com.

Dernier Podcast

[Podcast] Hugues Decosse : « winner takes it all »

Rien ne vaut l’adrénaline de l’aventure, si ce n’est la valeur de ses compagnons de route. Hugues Decosse l’a appris aux côtés de ceux et celles qui lui ont permis de relever le défi de la vitesse à tout prix.

Abonnez-vous et retrouvez chaque mois, les confidences inspirantes des entrepreneur.e.s engagé.e.s sur votre plateforme préférée.