[Infographie] Collectionneurs d’œuvres d’art : un état des lieux mondial

Infographie

Dominée par une population masculine et d’âge mûr, la scène des collectionneurs d’œuvres d’art s’est diversifiée en termes d’origines géographiques.

En 10 ans, la part des collectionneurs asiatiques a connu un boom, passant de 3% à 10%. Côté courants artistiques, l’évolution des ventes aux enchères depuis 2000 montre l’appétence croissante des collectionneurs pour l’art contemporain au détriment des œuvres classiques. À l’heure d’acheter une œuvre, les modes d’achat préférés sont très diversifiés (galeries d’art, foires, achat en ligne…) mais les sources de motivations convergent. Valeur esthétique de l’œuvre, passion du collectionneur et soutien aux artistes sont des critères considérés comme importants par plus de la moitié des collectionneurs, alors que 68% d’entre eux déclarent ne pas accorder d’importance au retour sur investissement que représente l’achat d’art*. Une caractéristique que confirme l’engagement des collectionneurs dans la vie artistique. Avec plus de 300 musées d’art ouverts par des collectionneurs de par le monde, les collectionneurs possèdent une influence certaine sur le monde artistique et culturel, se substituant parfois aux institutions artistiques et culturelles publiques.

*Source : The Art Market, Art Basel and UBS, 2018

NB : Si de nombreux types de biens peuvent faire l’objet d’une collection (voitures, perles, livres anciens…) impliquant des problématiques très variées, cet article s’intéresse exclusivement aux collectionneurs d’œuvres d’art (classique, moderne, contemporain…) afin de garantir la cohérence du sujet étudié.