Des générations sont en danger d’exclusion socio-économique

Selon Viviane Chaine-Ribeiro, présidente de Talentia Software, la diversité représente le moyen de lutter contre l’exclusion.
Neuflize OBC

La mise en place du CV anonyme vous paraît-elle une solution pour favoriser la diversité ?

Le CV anonyme pourrait être une bonne mesure, mais on voit bien que ce dispositif ne fonctionne pas. Dans notre politique de recrutement, même si dans les CV que nous recevons figurent les noms et souvent même les photographies des candidats, nous examinons avant tout leurs compétences. Peu nous importe l’origine des candidats. J’avoue que cette politique n’est pas celle en vigueur dans toutes les entreprises.
La diversité fait partie du quotidien des jeunes générations qui arrivent dans l’entreprise. Ils vont permettre aux mentalités d’évoluer naturellement et la diversité ne sera bientôt plus un frein à l’embauche. Il faut faire confiance aux jeunes générations même si en attendant leur arrivée aux postes de décideurs, nous avons encore quelques étapes à passer.

Convient-il de revaloriser les métiers manuels pour en faire des filières de réussite ?

Oui, c’est une évidence. La réussite consiste à être épanoui, heureux dans ce que l’on fait. Et les métiers manuels, les métiers de création, d’artisanat sont, à cet égard, extrêmement valorisants. Je pense que les jeunes vont être nombreux à aller vers ces métiers et il me paraît impératif de les revaloriser socialement et économiquement.

Quelle serait votre principale mesure pour parvenir à l’égalité des chances ?

Il est essentiel de mette en place, au sein de chaque Pôle Emploi de France, des process efficaces permettant de réintégrer au sein des cycles d’apprentissage les jeunes et notamment les 150 000 qui sont actuellement exclus du système éducatif. Nous sommes face à une urgence sociale. Nous devons également réfléchir au développement des compétences des salariés âgés de 40 à 55 ans pour éviter qu’ils ne fassent partie d’une génération perdue. Comme ces jeunes, ces seniors sont en danger d’exclusion sociale. Je pense qu’ils devraient faire l’objet d’un plan d’urgence nationale.