Infographie

[Infographie] « Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » : diversifier pour durer

diversifier patrimoine

« Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » : ce vieil adage s’applique aisément à la gestion de fortune, à une époque de volatilité des marchés boursiers et de faibles rendements taux bas sur les placements classiques. Si la concentration l’uniformité est un péché capital de la gestion de fortune, la diversification est l’une de ses vertus, permettant d’équilibrer le risque de son portefeuille son risque global et d’assurer une croissance pérenne de son patrimoine. En 2019, c’est ainsi la voie qu’ont privilégié les grandes fortunes. Au niveau mondial, 13% de leur portefeuille est dédié aux placements « alternatifs », soit 4 points de plus qu’en 2018. Private Equity, immobilier, art, actifs tangibles : quels sont les atouts des actifs de diversification ? Quels sont les biais à éviter pour une diversification réussie ? Décryptage.

Lire l'article

[Infographie] La pierre-papier, une solution pour investir dans l’immobilier

Communément appelés « pierre-papier », les placements indirects dans l’immobilier (SCPI, OPCI...) représentent 7,2 milliards d’euros de collecte en 2018, soit une capitalisation en progression de +4,6% sur un an. Raisons de ce succès auprès des épargnants ? Les SCPI et OPCI présentent de nombreux avantages, notamment un taux de rendement moyen de 4,44%, attractif à l’heure où livrets d’épargne bancaires et fonds en euros des assurances-vie affichent des taux en berne (0,75% et 1,6% de rendement respectifs).

Lire l'article

[Infographie] Quand le financement freine l’entrepreneuriat des femmes

Pour 44% des femmes entrepreneures, le manque d’accès aux financements est un facteur d’échec dans la création d’entreprise. À l’heure où les femmes représentent 40% des entrepreneurs, soit un écart qui diminue mais persiste, les chiffres sont révélateurs. Le montant des fonds levés par les femmes est deux fois moins élevé et elles essuient deux fois plus de rejets de demandes de prêts bancaires.

Lire l'article

[Infographie] RSE : l’exemplarité française

La France figure à la 4ème place des pays les plus avancés dans l’intégration de la RSE par les entreprises, loin devant la moyenne des pays de l’OCDE. Face à ce chiffre encourageant, quels sont les prochains challenges pour la RSE en France ? Alors que l’hexagone stagne au 23ème rang mondial de l’indice de perception de la corruption, les entreprises françaises accusent un net retard sur les questions d’éthique des affaires, avec seulement 43% d’entreprises affichant une démarche éthique satisfaisante.

Lire l'article
Voir plus d'articles