conseils financement énergies renouvelables

Financement : 4 conseils pour entreprendre dans le secteur des énergies renouvelables

Depuis une douzaine d’années, le secteur des énergies renouvelables (ENR) est en forte croissance. En France, de nombreux projets ont été lancés : photovoltaïque, éolien ou encore biomasse. Si la professionnalisation du secteur est à l’œuvre, celui-ci affiche des besoins spécifiques en termes de financement et de conseil. Entretien avec Rodolphe de Kesling, responsable du développement de la niche sectorielle « Entrepreneurs du développement durable » pour Neuflize OBC.

Trouver des financements à court terme

L’engouement pour le développement durable et la nécessité d’accélérer la lutte contre le réchauffement climatique favorisent le lancement de projets dans les énergies renouvelables. Pour les grandes banques ou les investisseurs institutionnels, les capitaux ne manquent pas pour alimenter ces projets de plus en plus nombreux. Cependant, tous les besoins des entrepreneurs en matière de financement ne sont pas servis. En effet, les banques comme les fonds d’investissement apportent essentiellement des capitaux à long terme et ces capitaux prennent du temps à être débloqués. Après le montage du dossier, sa présentation et l’obtention de l’aval de différentes commissions, viennent les démarches administratives permettant d’obtenir des autorisations de construire.

Un entrepreneur peut passer 6 mois, voire davantage, entre la constitution de son dossier de financement et le démarrage effectif de son projet. Pendant ce laps de temps, le projet avance rarement sauf si les entrepreneurs parviennent à obtenir un financement à court terme. Ce décalage est surtout pénalisant pour les petites structures car les grands groupes, mènent souvent plusieurs projets de concert et ont suffisamment de fonds propres pour procéder à des avances.

Une approche de financement adaptée aux entrepreneurs

De rares acteurs, comme la Banque Neuflize OBC, se sont spécialisés dans ce type de financement à court terme qualifiés de « bridge » ou « crédits relais ». Ils accompagnent ainsi le lancement rapide de projets. Ces financements, en général compris entre un et dix millions d’euros, sont accordés à la société Holding détentrice d’une ou plusieurs sociétés de projets. Une fois le prêt à court terme accordé par la Neuflize OBC à la Holding, celle-ci met à la disposition de la société de projet les capitaux. Ceux-ci sont remboursés à la holding lorsque les financements à long terme sont débloqués.

Dans la mesure où la société holding porte la dette, les conditions financières peuvent être très attractives avec des taux d’intérêt compris entre 2 et 2,5%. En effet, la Holding dispose généralement d’un bilan solide, est relativement peu endettée et, de ce fait, présente moins de risques. La banque apportant les capitaux à court terme nécessaires au démarrage peut aussi accompagner son client dans la recherche de financements à long terme. Elle peut dans cette perspective mettre l’entrepreneur en relation avec des grandes banques travaillant avec des départements spécialisés dans le financement des énergies renouvelables ou encore avec des fonds d’investissement voire même de personnes privées désireuses d’investir dans un secteur d’avenir.

Trouver les bons associés et les bons partenaires

Le financement du projet ne fait pas tout. En effet, les entrepreneurs doivent être accompagnés par les bons partenaires. Le département spécialisée de la Banque peut apporter des conseils et mettre à la disposition de ses clients son réseau pour trouver ces partenaires. Le lancement d’un tel projet suppose souvent la création d’une structure juridique adéquate qui nécessitera l’intervention d’avocats spécialistes du secteur. Un partenaire comme Neuflize OBC apporte non seulement les financements à court terme mais peut orienter l’entrepreneur pour lui permettre de trouver les bons experts. La banque peut également offrir des conseils précieux en matière de gouvernance et aider à trouver lorsque nécessaire des associés complémentaires ou des fonds d’investissement spécialisés dans le financement des ENR.

Conjuguer développement et protection du patrimoine industriel et personnel

Une grande partie du patrimoine des entrepreneurs est constitué par leur entreprise. Ils doivent donc être conseillé par des professionnels de l’ingénierie patrimoniale dédiés aux entrepreneurs et si possible en maîtrise du secteur d’activité. Ces conseillers sont en mesure de faire le lien entre les décisions concernant le patrimoine personnel et le patrimoine professionnel de l’entrepreneur. L’association de ces deux dimensions est primordiale pour protéger l’entrepreneur, son patrimoine, sa famille, mais également les collaborateurs de l’entreprise. À ce titre, il existe des solutions méconnues à privilégier pour gérer des situations difficiles comme, par exemple, la disparition ou la maladie de l’entrepreneur. Tous ces aspects doivent être analysés par un conseiller pour assurer la pérennité de l’entreprise et consolider le patrimoine de l’entrepreneur.

Rodolphe de Kesling
Rodolphe de Kesling
Senior advisor et Responsable des Entrepreneurs du développement durable de la Banque Neuflize OBC
Diplômé d’un « Executive Program Private Banking » de l’INSEAD, et d’un troisième cycle « d’Ingénierie Patrimonial du Chef d’Entreprise » de l’Université de Clermont Ferrand, Rodolphe de Kesling a exercé de nombreuses fonctions commerciales au sein du groupe Neuflize OBC : Banquier Corporate, puis Responsable du développement du Service dépositaire de la Banque OBC, il crée la spécialité « Entrepreneurs de la Finances » en 2006. Enfin, après avoir dirigé près de 10 ans la banque en région Rhône Alpes, il crée la dernière spécialité de Neuflize OBC en mai 2018 : « Entrepreneurs du Développement Durable ».

Dernier Podcast

[Podcast] Antoine Hubert, co-fondateur d’ŸNSECT : pionnier de l’AgriTech

Et si les grands changements prenaient la forme de petits êtres vivants ? Antoine Hubert est l’heureux co-fondateur d’ŸNSECT, la start-up d’agritech qui se sert des insectes pour proposer de nouvelles solutions. Après un voyage en Nouvelle-Zélande où il découvre l'intérêt des vers de terre dans le recyclage les déchets organiques, Antoine Hubert fonde l’association Worgamic dans le but de reconnecter les urbains avec leur…

Abonnez-vous et retrouvez chaque mois, les confidences inspirantes des entrepreneur.e.s engagé.e.s sur votre plateforme préférée.

Pour proposer une meilleure expérience de navigation à nos visiteurs et améliorer notre site, la Banque Neufize OBC utilise des cookies. Que ce soit pour mesurer la popularité de nos articles, vous proposer un contenu qui correspond à vos attentes ou afficher des publicités pertinentes et de qualité, ces cookies sont essentiels. Vous pouvez accepter les cookies, les configurer, ou vous opposer à leur utilisation.