gestion de fortune gouvernance

Les 5 péchés capitaux de la gestion de fortune

Valery Barbaglia
Valery Barbaglia
Diplômé de l’INSEAD (Executive Programme - Private Banking), du Master de Banque Finance de l’Université de Paris X, et du troisième cycle de gestion internationale du patrimoine de l’université de Clermont-Ferrand, Valéry Barbaglia a exercé durant 10 ans en tant que conseil juridique et fiscal. Fin 2013, il crée le département Family Office de la Banque Neuflize OBC avec pour mission d’assister au quotidien les grands clients privés et institutionnels dans le pilotage de leur stratégie d’investissements, en France comme à l'international.

De la paresse à l’orgueil, la gestion d’une grande fortune peut révéler de nombreux péchés. Quels sont-ils ? Comment y pallier ?

[Infographie] « Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » : diversifier pour durer

diversifier patrimoine

« Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » : ce vieil adage s’applique aisément à la gestion de fortune, à une époque de volatilité des marchés boursiers et de faibles rendements taux bas sur les placements classiques. Si la concentration l’uniformité est un péché capital de la gestion de fortune, la diversification est l’une de ses vertus, permettant d’équilibrer le risque de son portefeuille son risque global et d’assurer une croissance pérenne de son patrimoine. En 2019, c’est ainsi la voie qu’ont privilégié les grandes fortunes. Au niveau mondial, 13% de leur portefeuille est dédié aux placements « alternatifs », soit 4 points de plus qu’en 2018. Private Equity, immobilier, art, actifs tangibles : quels sont les atouts des actifs de diversification ? Quels sont les biais à éviter pour une diversification réussie ? Décryptage.

Lire l'article

Par paresse ou par orgueil, certains n’anticipent pas leur succession

L’anticipation d’une succession constitue une étape clé d’une bonne gestion patrimoniale. Cependant, par paresse, ou parfois par impossibilité d’envisager l’avenir, on ne s’y prépare pas toujours suffisamment. Cela peut avoir des conséquences néfastes sur les liens familiaux (conflits répétés, liens distendus voire rompus…), mais aussi en dehors du cercle familial, lorsque le défunt était à la tête d’une entreprise.

Lire l'article