Deux labels au service d’une finance durable

Choisir des placements responsables et durables : le label ISR

Prenant la mesure des enjeux de la Finance durable, les pouvoirs publics ont, en 2015, créé deux labels. Ils visent à favoriser la visibilité et la mobilisation d’une partie de l’épargne au bénéfice de la transition énergétique et écologique.

Choisir des placements responsables et durables : le label ISR

Lancé en septembre 2015 par Bercy, le label ISR (Investissement socialement responsable) vise à offrir une meilleure visibilité aux épargnants sur le caractère responsable de leur investissement. « Le label garantit que les fonds labellisés favorisent le développement durable », explique Anne-Catherine Husson-Traoré, Directrice Générale de Novethic. Cette initiative devrait faciliter le fléchage de l’épargne vers les investissements socialement responsables. Une action d’autant plus nécessaire qu’à l’exception de l’épargne salariale qui se distingue avec un tiers de ses encours investis dans des produits responsables, la part de ces produits dans l’épargne des ménages français est encore très faible : moins de 2% (1).

Les encours cumulés dans les fonds ISR dépassent les 10 milliards d’euros.

Déjà 58 fonds certifiés ISR

Le label ISR est attribué à des fonds qui investissent dans des entreprises aux pratiques responsables en matière environnementale, sociétale et de bonne gouvernance. Il garantit que ces fonds ont mis en place une méthodologie et des moyens d’analyse et qu’ils prennent en compte les résultats de cette analyse dans la gestion de leur portefeuille.

Les fonds doivent également mettre en place des mesures d’impacts en fonction des objectifs d’environnement, de politique sociale et de gouvernance qui auront été fixés pour les entreprises qu’ils financent. En novembre 2016, 9 sociétés de gestion et 58 fonds avaient déjà obtenus ce label, cette certification délivrée par l’Afnor pour une durée de 3 ans. Les encours cumulés de ces fonds dépassent 10 milliards d’euros.

Identifier les fonds verts : le label TEEC

Suivant de près le label ISR, le label TEEC (Transition Énergétique et Écologique pour le Climat) a quant à lui été créé en septembre 2015 par le ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Son objectif est d’identifier les fonds d’investissement qui financent l’économie verte, d’inciter à la création de nouveaux fonds verts et de faciliter le reporting des entreprises sur la part verte de leurs activités.

Le label TEEC s’adresse à des fonds qui investissent largement dans des entreprises ayant un véritable impact positif sur l’environnement, qui mesurent l’empreinte environnementale de leur portefeuille et garantissent une gestion active de tout risque environnemental et social. « Ce label garantit l’exclusion des énergies fossiles, du nucléaire ainsi que des entreprises controversées pour violations des conventions internationales », précise Anne-Catherine Husson-Traoré. Il peut être attribué à des fonds en actions d’entreprises, cotées ou non, en obligations vertes ou en infrastructures (parcs d’énergies renouvelables, transports collectifs…). Fin 2016, 8 fonds avaient obtenu le label TEEC.

(1) www.lelabelisr.fr