Comment trouver encore des opportunités d’investissement ?
prev_img

L’art contemporain domine le marché de l’art. Est-ce le signe d’une évolution du goût ?

prev_img

Comment a évolué le marché de l’art en 2017 ?

Comment trouver encore des opportunités d’investissement ?

Un niveau historique de capitaux levés en 2017

Les levées de fonds vont atteindre certainement un montant record en 2017. Au premier semestre, selon les chiffres de l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC), les capitaux levés s’élevaient à 8,1 milliards d’euros, ce qui correspond à une hausse de 30% par rapport au premier semestre 2016.

Plusieurs causes expliquent ce niveau historique. Tout d’abord, les fonds de capital investissement qui ont subi de plein fouet la crise financière de 2008/2009 ont décalé la liquidation de leurs fonds. Nombreux sont donc les investisseurs qui viennent de percevoir le remboursement de ces fonds liquidés et souhaitent réinvestir. Ensuite, le niveau des taux d’intérêt servis sur les obligations est tellement bas que les investisseurs institutionnels sont à la recherche de rendements. Ils se tournent vers les titres non cotés. Les rendements dans le capital investissement peuvent s’en trouver légèrement tirés vers le bas.

Dans ce contexte, comment trouver des opportunités ?

La principale mesure à mettre en place consiste à diversifier au maximum ses investissements d’un point de vue géographique et d’un point de vue sectoriel. Il est en effet important d’être positionné sur l’ensemble des secteurs. En effet, malgré la reprise de la croissance, la visibilité n’est pas optimale et une crise reste possible. La diversification permet alors de réduire les risques. Elle concerne tous les secteurs à l’exception d’un seul qui semble en ce moment trop risqué : les nouvelles technologies. Les ruptures technologiques sont en effet tellement rapides qu’il est difficile d’identifier les futurs champions. Qui plus est, ce secteur est relativement cher. Autre gage de succès : miser sur les entreprises de taille moyenne. Ces dernières sont moins globalisées que les plus grandes, elles peuvent bénéficier de l’apport de capitaux pour se développer, optimiser leur process, améliorer leur gouvernance… Il faut également être attentif aux aspects RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) des entreprises car dans le cadre d’investissements de long terme, ces critères sont déterminants pour optimiser le couple rendement/risque.

Geoffroy
Geoffroy Catrice

Geoffroy Catrice accompagne depuis 17 ans les entrepreneurs dans leurs réflexions de transmission d’entreprise (fusions & acquisitions) et de financement en fonds propres (private equity). Il a rejoint la Banque Neuflize OBC en 2006 où il a été responsable du département Corporate Finance. Il est aujourd’hui Global Head du Private Equity pour le groupe ABN AMRO Private Banking.

Cet article vous a-t-il intéressé ?
  • Oui (100%)
  • non (0%)

Vous souhaitez réagir à cet article