Comment a évolué le marché de l’art en 2017 ?
prev_img

Comment trouver encore des opportunités d’investissement ?

prev_img

2018, et si la surprise venait du Japon ?

Comment a évolué le marché de l’art en 2017 ?

Le marché continue de se recentrer sur les valeurs sûres de l’après-guerre plus « bankables » et il a fait de l’art contemporain la locomotive de l’art mondial. Les collectionneurs misent sur des œuvres qu’ils considèrent comme des « trophées » – sans pour autant qu’elles soient les plus belles. Avec les foires qui émergent partout dans le monde, il règne une sorte de confusion. On assiste depuis dix ans à une explosion du nombre de salons. Parce que le public demande toujours plus de nouveauté, les maisons de vente se positionnent sur le premier marché au lieu de rester sur le second. S’y ajoute la multiplication des ventes en ligne, qui offre une immédiateté, avec le danger que cela représente : acheter sans avoir vu l’œuvre, ni vérifié son rapport d’état…

Les collectionneurs sont parfois un peu perdus face à cette offre pléthorique qui a fait naître une multitude d’art advisors… L’avantage d’un établissement comme le nôtre est d’apporter confidentialité, discrétion, conseil et sécurité bancaire. Nous avons une vision globale du patrimoine de nos clients, et leur offrons un conseil personnalisé, raisonné et sur mesure qui rassure.

Mathilde
Mathilde Courteault
Art

Après une Maîtrise en Histoire et en Histoire de l’Art à l’Université de la Sorbonne et un DESS en Gestion des industries du luxe et des métiers d’art, Mathilde Courteault a exercé au sein de Christie’s Paris en tant que Spécialiste en Art d’Asie, puis en tant que Directeur du département Art d’Asie, de 2009 à 2015. Elle a depuis rejoint la Banque Neuflize OBC pour prendre la responsabilité de Neuflize OBC Art.

Cet article vous a-t-il intéressé ?
  • Oui (50%)
  • non (50%)

Vous souhaitez réagir à cet article